Concerts novembre 2018

Concert à partir de 21h30

Du jeudi 1er au samedi 3 novembre : COMPANY JAZZ BAND
Dimanche 4 novembre : MEGASWING
Lundi 5 novembre : BLUES MONDAY
Mardi 6 et mercredi 7 novembre : DANY DORIZ SWING BAND Hommage à Lionel Hampton
Du jeudi 8 au samedi 10 novembre : JACKS & JILLS SWING BAND
Dimanche 11 novembre : FRANCOIS LAUDET JAZZ BAND
Lundi 12 novembre : BLUES MONDAY
Mardi 13 novembre : FIVE O’CLOCK
Du mercredi 14 au samedi 17 novembre : ALAIN GUIU JAZZ CARE ALL STARS INVITE RICARD GILI
Dimanche 18 novembre : MEGASWING
Lundi 19 novembre : BLUES MONDAY
Mardi 20 novembre : JEAN PAUL AMOUROUX BOOGIE WOOGIE MACHINE
Mercredi 21 et jeudi 22 novembre : PABLO CAMPOS
Du vendredi 23 au dimanche 25 novembre : JEFF HOFFMAN TRIBUTE TO CHUCK BERRY
Lundi 26 novembre : BLUES MONDAY
Mardi 27 novembre : JEAN PAUL AMOUROUX BOOGIE WOOGIE MACHINE
Du mercredi 28 novembre au samedi 1er déc : EGIDIO JUKE INGALA & THE JACKNIVES

Du jeudi 1er au samedi 3 novembre :

COMPANY B JAZZ BAND

(CANADA)

 Les membres de la Compagnie B Jazz Band se sont rencontrés dans le programme d’études de jazz à l’Université Capilano, perfectionnant leurs compétences en matière de jazz moderne. Intéressés à en savoir plus sur ce qui a précédé, les amis sont arrivés sur des enregistrements des sœurs Andrews et Boswell. Au début, c’était de l’amour, et leur mission est de recréer le son et l’esprit de cette merveilleuse époque du jazz, tout en y ajoutant leurs propres personnalités musicales. 

Dimanche 4 novembre :

MEGASWING

Stéphane Roger et son Mégaswing vous proposent un répertoire swing entièrement  dévoué à la danse. Tel est le mot d’ordre! Qu’on se le dise!!   

Lundi 5 novembre :

BLUES MONDAY

Un mélange détonnant de feeling, de talent et de savoir-faire, au carrefour du blues et de la soul, du funk et du rock, des ballades et du boogie. 
Amis musiciens, venez jammer.

Mardi 6 et mercredi 7 novembre :

DANY DORIZ SWING BAND

Hommage à Lionel Hampton

« C'est l'un des plus grands vibraphonistes du monde »...la prestigieuse organiste Rhoda Scott parle en ces termes de Dany Doriz ... Formé à la musique classique, il se passionne à 16 ans pour le vibraphone et le jazz. En 1975 rencontre à New York avec Lionel Hampton : ils se lient d'amitié et font ensemble une grande tournée européenne en big band. Sa vélocité et  son sens de l’harmonie est une figure emblèmatique du jazz en France. Il se produit dans toute l'Europe, participe à de nombreux festivals avec les grands du Jazz : Lionel Hampton, Stéphane Grappelli, Memphis Slim, Bill Coleman, Wild Bill Davis, Illinois Jacquet,  Al Grey,  Harry "Sweet Edison, Clark Terry, Red Holloway, Claude Bolling… il nous présente un hommage à son père musical : Lionel Hampton.

Du jeudi 8 au samedi 10 novembre :

JACKS & JILLS SWING BAND

Le Jacks'&'Jills Swing Band est un groupe de musiciens (et danseurs !) qui dépoussière de vieux standards du swing des années 20 et 30 (Nat King Cole, Slim & Slam, Fats Waller...) spécialement pour les soirées Lindy hop et Charleston. Le tout avec une bonne dose d’humour et d’énergie !
Le groupe joue régulièrement pour les soirées de danse parisiennes, et s'est notamment produit à la Bellevilloise, lors de la Nuit Swing, ou encore aux Petits Joueurs à Paris.

Dimanche 11 novembre :

 FRANCOIS LAUDET JAZZ BAND

Dans le cadre de cette journée commémorative du centenaire de l’armistice de 1918, le batteur François Laudet soufflera par la même occasion ses 60 bougies et rendra hommage à ses deux idoles Gene Krupa et Buddy Rich. Au programme de cette soirée, de mémorables « jam sessions » telles que celles organisées par Norman Granz et connues sous le nom de « Jazz at the Philharmonic » (JATP). Pour célébrer dignement cetévènement majeur, FL sera entouré des meilleurs musiciens de la scène parisienne, Esaie Cid, Julien Écrepont, Pablo Campos et Cédric Caillaud. Bien entendu, il y aura aussi un grand nombre d’invités-surprises !

Lundi 12 novembre :

BLUES MONDAY

Un mélange détonnant de feeling, de talent et de savoir-faire, au carrefour du blues et de la soul, du funk et du rock, des ballades et du boogie. 
Amis musiciens, venez jammer.

Mardi 13 novembre :

FIVE O’CLOCK

On pourrait dire des musiciens et chanteurs du Five O'Clock Jazz Group qu'ils sont avant tout de vrais amateurs professionnels. Professionnels par leur talent, leur expérience et ce souci permanent d'apporter au public cette joie qu'il attend d'eux, et amateurs par l'enthousiasme communicatif qu'ils mettent à interpréter la musique qu'ils aiment. Un enthousiasme sans borne, jamais terni par la moindre lassitude. Formation d'un éclectisme remarquable, le "Five" parcourt au long de ses concerts plusieurs époques, plusieurs styles et même plusieurs genres de musique. Du jazz traditionnel de la Nouvelle Orléans et du Dixieland il passe sans transition et avec le même bonheur au main stream des années Ellington et Goodman, poursuit avec une bossa nova veloutée, surfe un brin sur les vagues tièdes de la musique typique et s'autorise même quelques incursions dans le vaste royaume de la variété... la bonne bien entendu ! 

Du mercredi 14 au samedi 17 novembre :

ALAIN GUIU JAZZ CARE ALL STARS

INVITE RICARD GILI

 HOMMAGE AU LOUIS ARMSTRONG ALL STARS 

 

Le "JAZZCARE ALL STARS" est une formation musicale internationale créée en 2014 par le pianiste  Alain Guiu,  qui réunit 6 musiciens les mieux qualifiés pour faire revivre en direct la musique et le répertoire de l'orchestre dirigé  par le "Roi du Jazz", Louis Armstrong, de la fin des années 1940 jusqu'à sa disparition.

Autour du trompettiste et chanteur Ricard Gili - directeur musical du Big Band barcelonais "La Locomotora Negra" dont la voix reproduit de façon saisissante celle de l'illustre "Satchmo" -  le clarinettiste Didier Desbois  reprend le style fluide de Barney Bigard, Ramon Fossati, au trombone, allie avec bonheur le phrasé mélodieux de Jack Teagarden au punch de Trummy Young, Alain Guiu, au piano, apporte l'expérience et le vécu de son ami et maître Billy Kyle et Brahim Haouiani, à la contrebasse, la solidité et la rigueur rythmique d'Arvell Shaw. Quant à Robert Ménière, à la batterie, son swing et sa technique donnent une impulsion et une assise dignes d'un Syd Catlett, d'un Cozy Cole ou d'un Danny Barcelona.

Bien que chaque musicien dispose d'une discographie propre, le "JAZZCARE ALL STARS" se consacre entièrement à la musique en direct afin de restituer l'émotion unique et l'authenticité d'un concert "live".

 

Dimanche 18 novembre :

MEGASWING

Stéphane Roger et son Mégaswing vous proposent un répertoire swing entièrement  dévoué à la danse. Tel est le mot d’ordre! Qu’on se le dise!! 

lundi 19 novembre :

BLUES MONDAY

Un mélange détonnant de feeling, de talent et de savoir-faire, au carrefour du blues et de la soul, du funk et du rock, des ballades et du boogie. 
Amis musiciens, venez jammer.

Mardi 20 novembre :

JEAN PAUL AMOUROUX

BOOGIE WOOGIE MACHINE

Ce n'est pas par hasard si Memphis Slim surnommait Jean-Paul Amouroux “Boogie Woogie Slim" et si Milt Buckner l'appelait "Jean-Paul Boogie Woogie"... C'est le pianiste français N°1 du Boogie Woogie. Dès l’âge de 14 ans, il découvre les joies de la "basse ambulante" du boogie-woogie alors que ses parents le destinaient au violon. Pensionnaire dans une institution religieuse, il malmenait les harmoniums de l'établissement et jouait le Boogie Woogie à l'orgue de la chapelle... à la grande stupeur des religieuses !

Mercredi 21 et jeudi 22 novembre :

PABLO CAMPOS 

Déjà remarqué dans les plus grands clubs et festivals européens, Pablo Campos s’impose aujourd’hui comme l’un des meilleurs pianistes & chanteurs de la jeune scène jazz. Entre Paris et New York, cette nouvelle génération de musiciens porte un regard frais sur le Great American Songbook, et cherche à faire redécouvrir au public l’universalité de ce répertoire en l’investissant des questionnements et des espoirs de l'époque. Cheminant sur cette voie, Pablo met son time irréprochable au piano et la chaleur de sa voix au service de l’émotion, avec la conviction que la chaleur du swing et la clarté du propos sont une forme de générosité envers le public.

D'origines basque et argentine, Pablo vit à Paris après avoir mené en parallèle sa formation de pianiste et ses études (Sciences Po Bordeaux puis musicologie à Paris). Initialement autodidacte, son approche du piano est nourrie par l’enseignement de certains de ses héros, de Barry Harris à Benny Green en passant par Dado Moroni. Chanteur fasciné par Nat King Cole depuis son plus jeune âge, Pablo a entre autres étudié avec le regretté Marc Thomas.

Il se produit aujourd’hui à la tête de son trio et de son quintet, en France et à l’étranger. En parallèle de ses projets en tant que leader, Pablo est membre fondateur du ZOOT collectif, réunissant les jeunes jazzmen de la scène parisienne. Chanteur au sein du groupe vocal Shades et sideman régulier, au piano, du Sabato/ di Costanzo 4tet ou encore du Quintet de François Laudet, il accompagne régulièrement les musiciens de la scène jazz française tels que David Sauzay, Michel Pastre, Fabien Mary, Dave Blenkhorn, Mourad Benhammou. 

Du vendredi 23 au dimanche 25 novembre :

JEFF HOFFMAN

TRIBUTE TO CHUCK BERRY

Il est cofondateur du groupe Boogaloo Baby avec Philippe Combelle, Philippe Petit et Jean-Jacques Elangué, une formation très appréciée par la critique. Dans le style des combos des 60’s inséparables de l'orgue Hammond, Boogaloo Baby est à l'origine de la renaissance en France d'un des styles de jazz les plus funky. L’influence de grands guitaristes comme Wes Montgomery, Grant Green et George Benson est ici évidente dans le jeu de guitare de Jeff au sein de cette formation. Son objectif était de montrer, que dans une ville ou le jazz est réputé intellectuel, académique et inaccessible, le jazz possède aussi un groove solide et funky. On peut d'ailleurs le trouver souvent dans le même lieu le dimanche soir, irradiant de sa présence les Sunday Blues Sessions, ampli à fond, lancé dans quelque shuffle incandescent... Après plusieurs années consacrées essentiellement au jazz, ce nouveau projet : Jumpinjeff’s Big Band Blues Allstars, il revient à ses racines du blues. Il y incorpore des éléments de jazz, dans un style ancien, au temps ou le jazz et le blues étaient moins éloignés que de nos jours.

Lundi 26 novembre

BLUES MONDAY

Un mélange détonnant de feeling, de talent et de savoir-faire, au carrefour du blues et de la soul, du funk et du rock, des ballades et du boogie. 
Amis musiciens, venez jammer.

Mardi 27 novembre

JEAN PAUL AMOUROUX

BOOGIE WOOGIE MACHINE

Ce n'est pas par hasard si Memphis Slim surnommait Jean-Paul Amouroux “Boogie Woogie Slim" et si Milt Buckner l'appelait "Jean-Paul Boogie Woogie"... C'est le pianiste français N°1 du Boogie Woogie. Dès l’âge de 14 ans, il découvre les joies de la "basse ambulante" du boogie-woogie alors que ses parents le destinaient au violon. Pensionnaire dans une institution religieuse, il malmenait les harmoniums de l'établissement et jouait le Boogie Woogie à l'orgue de la chapelle... à la grande stupeur des religieuses !

Du mercredi 28 novembre au samedi 1er déc :

EGIDIO JUKE INGALA

& THE JACKNIVES

C’est le blues band italien le plus actif et représentatif sur la scène Blues européennes depuis plusieurs années.

Ce combo s’est rapidement établi une solide réputation en délivrant avec beaucoup d’énergie des concerts spectaculaires grâce à la reprise et la transcription chirurgicale de mélodies qui sont très proches des interprétations ou compositions originales. C’est un véritable groupe de rhythm’n’blues qui joue, reprend, arrange à sa sauce le blues urbain et moderne mais dans la plus pure tradition des styles Chicago blues et West Coast blues. Ainsi, ils emmènent dans leur sillage le public en l’aspirant à la force de leur explosive performance !!! Le combo se produit dans toute l’Europe dans les plus grands festivals.

Les influences de Egidio J. Ingala, chanteur harmoniciste, proviennent de Little Walter, George Harmonica Smith avec des connotations, des sonorités à la Walter Horton.

The Jacknives accompagnent et soutiennent à merveille leur « leader » dans la tradition « Old School Blues » tout en faisant référence aux célèbres musiciens des « Aces » qui se produisaient dans les années 50 à Chicago. Ils délivrent ainsi un blues vintage qui mélange rock’n’roll, rhythm’n’blues, soul, jazz…