Concerts août 2022

Concerts à partir de 21h30

Lundi 1er août : Blues Monday
Mardi 2 et mercredi 3 août : Jean Paul Amouroux Boogie Woogie Machine
Jeudi 4 août : Mandy Gaines la fabuleuse chanteuse américaine
Du vendredi 5 au dimanche 7 août : Eyal Vilner Jazz Band
Du lundi 8 au mercredi 10 août : Harry Allen Jazz Band
Du jeudi 11 au dimanche 14 août : Larry Browne Jazz Band
Lundi 15 août : Blues Monday
Mardi 16 et mercredi 17 août : Mandy Gaines la fabuleuse chanteuse américaine
Du jeudi 18 au samedi 20 août : Stéphane Seva invite Dan Levinson
Du dimanche 21 au mercredi 24 août : Ster Wax & Boogie
Du jeudi 25 au samedi 27 août : Ronald Baker Swing Band
Dimanche 28 août : Megaswing
Lundi 29 août : Blues Monday
Mardi 30 août : Nirek Mokar & His Boogie Messengers
Mercredi 31 août : La chanteuse américaine Kimberly Gordon

Lundi 1er août

Blues Monday

 Un mélange détonnant de feeling, de talent et de savoir-faire, au carrefour du blues et de la soul, du funk et du rock,  des ballades et du boogie. Amis musiciens,  venez jammer.

Mardi 2 et mercredi 3 août

Jean Paul Amouroux

Boogie Woogie Machine

Dès l’âge de 14 ans, il découvre les joies de la "basse ambulante" du boogie-woogie alors que ses parents le destinaient au violon. Pensionnaire dans une institution religieuse, il malmenait les harmoniums de l'établissement et jouait le Boogie Woogie à l'orgue de la chapelle... à la grande stupeur des religieuses !

Il a eu la chance, d'enregistrer avec des Noirs américains qui ont inventé le Boogie"" : Milt Buckner, Memphis Slim.
Ce n'est pas par hasard si Memphis Slim surnommait Jean-Paul Amouroux “Boogie Woogie Slim" et si Milt Buckner l'appelait "Jean-Paul Boogie Woogie"... C'est le pianiste français N°1 du Boogie Woogie.

Jean-Paul Amouroux nous explique le Boogie Woogie :
Le boogie est une façon de jouer le blues au piano. C'est le premier style de jazz, né avant le ragtime, très africain d'esprit. La main gauche créé un roulement obsédant et répétitif. La droite des ""riffs"", courtes phrases destinées à faire monter la tension. La main droite joue dans l'ignorance feinte de la gauche.""

Cette musique prend le public et entraîne les danseurs. Et Jean-Paul Amouroux adore cela!"

Jeudi 4 août

Mandy Gaines

La fabuleuse chanteuse américaine

La voix puissante de Mandy Gaines évoque à la fois la perfection technique d'une Sarah Vaughan et la sensibilité de Billie Holiday. Son style est proche de celui d'Ella Fitzgerald car, à l'instar de son aînée, elle a dans sa voix cette éternelle jeunesse qui la rend si unique. Mandy Gaines est l'une de ces très grandes chanteuses noires américaines qui éblouit par sa voix, sa tessiture, son swing, son scat, ses inflexions symphoniques et sa présence sur scène. Mandy est originaire de Cincinatti. Parcours classique (des chorales de gospel aux groupes de R'n B puis au jazz), elle a fait ses débuts dans les années '80 dans le circuit américain, puis, pendant trois ans, en Extrême Orient. Elle se produit aujourd'hui dans le monde entier. Sa fibre soul et son feeling font chaque fois merveille, touchant droit au cœur non seulement les puristes mais encore le moindre profane dès lors conquis. Mandy Gaines, dont les performances sont unanimement reçues par les spécialistes comme étant « excitantes et pleines de fraîcheur », se décrit elle-même comme une « accompagnatrice vocale versatile », passant du rhythm n'blues à la pop music pour revenir au soul jazz avec désinvolture. Dans la foulée, son album « With a song in my heart » reste une petite merveille. La parfaite osmose entre les musiciens du trio et le swing infaillible de la chanteuse en fait un orchestre qui a chacune de ses préstations reçoit toujours un accueil jubilatoire du public.

Du vendredi 5 au dimanche 7 août

Eyal Vilner Jazz Band

Eyal Vilner est un acteur les plus importants de la scène swing et big band new-yorkaise. Né à Tel-Aviv, le saxophoniste, clarinettiste, flûtiste, compositeur et chef d'orchestre s'installe à New York en 2007 et fonde son big band l'année suivante.
Le Eyal Vilner Big Band s'est beaucoup produit dans certains des monuments de New York tels que Jazz au Lincoln Center, The Guggenheim Museum, The Joyce Theatre, Birdland, ILHC, Dizzy's Club, Smalls Jazz Club, Minton's Playhouse, The Intrepid et Central Park.
Le groupe interprète les compositions originales d'Eyal ainsi que ses nouveaux arrangements de classiques du jazz. Leur musique, issue de la tradition du jazz, du swing et du blues, s'efforce d'apporter une voix unique à cette belle forme d'art. Les cinq premiers albums d'Eyal : Présentation du Eyal Vilner Big Band, Almost Sunrise, Hanukkah, Swing Out ! et vivre à Washington Square Park ! a reçu des critiques élogieuses et s'est hissé au Top Jazz Radio Charts des États-Unis et du Canada. Leur dernier album, The Jam! arrive à l'été 2022.

Du lundi 8 au mercredi 10 août

Harry Allen Jazz Band

Harry à joué dans les festivals et les clubs du monde entier et notamment avec Ray Brown, Hank Jones, Frank Wess, Flip Phillips, Scott Hamilton, Harry 'Sweets' Edison, Kenny Burrell, Herb Ellis, John Pizzarelli, Bucky Pizzarelli, Gus Johnson, Jeff Hamilton, Terry Gibbs, Warren Vache. Il a enregistré avec Tony Bennett, Johnny Mandel, Ray Brown, Tommy Flanagan, James Taylor, Sheryl Crow, Kenny Barron, Dave McKenna, Dori Caymmi, Larry Goldings, George Mraz, Jake Hanna, and Al Foster. Une valeur sure du jazz américain.

Du jeudi 11 au dimanche 14 août

Larry Browne Jazz Band

Lorsqu'il chante, ce vocaliste trompettiste américain a un swing unique et il donne une dynamique exceptionnelle aux classiques du jazz. À la trompette, son style est tantôt lyrique, tantôt endiablé. Il interprète les grandes références américaines, de Gershwin, Porter, ainsi que les bossas-novas de Jobim, en passant par les compositions de Duke Ellington et des autres maîtres de la mélodie. S'y ajoutent ses propres compositions originales joliment orchestrées qui sonnent déjà comme des standards.

Lundi 15 août

Blues Monday

 Un mélange détonnant de feeling, de talent et de savoir-faire, au carrefour du blues et de la soul, du funk et du rock,  des ballades et du boogie. Amis musiciens,  venez jammer.

Mardi 16 et mercredi 17 août

Mandy Gaines

La fabuleuse chanteuse américaine

La voix puissante de Mandy Gaines évoque à la fois la perfection technique d'une Sarah Vaughan et la sensibilité de Billie Holiday. Son style est proche de celui d'Ella Fitzgerald car, à l'instar de son aînée, elle a dans sa voix cette éternelle jeunesse qui la rend si unique. Mandy Gaines est l'une de ces très grandes chanteuses noires américaines qui éblouit par sa voix, sa tessiture, son swing, son scat, ses inflexions symphoniques et sa présence sur scène. Mandy est originaire de Cincinatti. Parcours classique (des chorales de gospel aux groupes de R'n B puis au jazz), elle a fait ses débuts dans les années '80 dans le circuit américain, puis, pendant trois ans, en Extrême Orient. Elle se produit aujourd'hui dans le monde entier. Sa fibre soul et son feeling font chaque fois merveille, touchant droit au cœur non seulement les puristes mais encore le moindre profane dès lors conquis. Mandy Gaines, dont les performances sont unanimement reçues par les spécialistes comme étant « excitantes et pleines de fraîcheur », se décrit elle-même comme une « accompagnatrice vocale versatile », passant du rhythm n'blues à la pop music pour revenir au soul jazz avec désinvolture. Dans la foulée, son album « With a song in my heart » reste une petite merveille. La parfaite osmose entre les musiciens du trio et le swing infaillible de la chanteuse en fait un orchestre qui a chacune de ses préstations reçoit toujours un accueil jubilatoire du public.

Du jeudi 18 au samedi 20 août

Stéphane Seva invite

Dan Levinson

 Un spécialiste de jazz traditionnel et swing, Dan est en effet l'un des musiciens les plus prolifiques de la scène d’aujourd'hui, aussi à l'aise comme leader que sideman. Au cours d'une carrière de vingt ans, il est apparu aux côtés des artistes de renom comme Dick Hyman, Mel Tormé, Wynton Marsalis, Ed Polcer, Howard Alden, Joe Ascione, Dan Barrett, Jon-Erik Kellso, Randy Reinhart, Mark Shane, Kevin Dorn, Dick Sudhalter, Frank Vignola, Randy Sandke, et John Cocuzzi.

Du dimanche 21 au mercredi 24 août

Ster Wax & Boogie

Ster wax est aujourd’hui une des chanteuses les plus demandées en Espagne. Passionnée de musique dès son enfance, elle se tourna très vite vers le blues qu’elle chante aujourd’hui avec une force expressive exceptionnelle. Douée d’un swing, naturel et d’une voix timbrée, elle fait maintenant équipe avec le pianiste de boogie woogie David Giorcelli qui l’accompagne avec ses musiciens.

Du jeudi 25 au samedi 27 août

Ronald Baker Swing Band

Né en 1968 à Baltimore dans le maryland, Ronald Baker, jeune trompettiste et chanteur américain, Suivant la longue "saga" des jazzmen américains dans l'hexagone. Le réalisateur Alain Corneau le remarque et le fait travailler dans son film "Le Nouveau Monde"; mais très vite intégré au milieu musical, Ronald multiplie les concerts. Voilà dix ans que cette aventure a commencé. Voilà dix ans que le quintet de Ronald Baker continue de servir le jazz avec passion, avec une envie toujours renouvelée, avec une énergie toujours intacte comme si le temps n’avait aucune prise sur lui. Puisse ne jamais cesser cette « Endless Story » !

Dimanche 28 août

Megaswing

Stéphane Roger et son Mégaswing vous proposent un répertoire swing entièrement  dévoué à la danse. Tel est le mot d’ordre!   

Lundi 29 août

Blues Monday

 Un mélange détonnant de feeling, de talent et de savoir-faire, au carrefour du blues et de la soul, du funk et du rock,  des ballades et du boogie. Amis musiciens,  venez jammer.

Mardi 30 août

Nirek Mokar

& His Boogie Messengers

Nirek Mokar est un jeune Parisien de 19 ans qui a grandi dans le 17ème arrondissement. C'est en ayant la chance de pouvoir écouter et voir jouer tous les grands spécialistes du Boogie-Woogie au "Paris Boogie Speakeasy" où travaillait son père quand il était tout petit qu'il a eu le coup de foudre pour le piano Boogie Woogie. Il y a seulement 9 ans et en suivant les conseils de ses aînés (Jean-Paul Amouroux, Jean-Pierre Bertrand, Jean-Baptiste Franc...), il commence en autodidacte à apprendre sur le piano du Paris Boogie Speakeasy car il n'avait pas de piano chez lui !

Passionné par cette musique et aussi par le Blues, le Swing et le Rock'n'Roll, il s'y consacre autant qu'il peut aussitôt ses cours terminés. Faisant preuve d'une maturité étonnante et d'un swing exceptionnel, il devient vite le petit chouchou des amateurs de Boogie de tout Paris mais pas que. S'il ne manque pas une occasion de venir faire le boeuf au célèbre Caveau de la Huchette, il a déjà été invité à jouer dans de nombreux festivals en France (Laroquebrou, Jazz au Phare, Blues sur Seine, Jazz à l'Amirauté...) mais aussi à l'étranger (en Suisse, Belgique, Espagne, Angleterre, Autriche, Allemagne, Hongrie, Norvège et aux États-Unis.) Il a décidé de demander aux meilleurs spécialistes français de cette musique de l'accompagner.

Il sort en avril 2020, son nouveau CD avec ses boogie messengers ! Un répertorie qui mélange, compositions et reprises originals !
Au final un vrai groupe dans lequel vieux briscards qui swinguent, soutiennent et mettent en valeur tout le talent du nouveau prodige français du Boogie-Woogie...

Concert fortement recommandé aux danseurs !

Mercredi 31 août

La chanteuse américaine

Kimberly Gordon

chanteuse incontournable de la scène jazz de Chicago, elle chante et swingue avec un talent unique, son timbre et sa voix de velours rappelle sans équivoque le style des maîtres du passé.
Pendant ses années new-yorkaises, Kimberly a été la première chanteuse en résidence au Small's et s'est aussi produite aux : Village Vanguard, Bradley, Sweet Basil et d'autres... En tant que leader du "Kimberly Gordon Big Band", elle a célébré tout au long de l'année 2017 le centenaire d'Ella Fitzgerald sur des arrangements contemporains ainsi que sur les arrangements originaux notamment de Duke Ellington mais aussi de Nelson Riddle et Billy May.